Rapport  2000

Nourrir, vêtir, socio-histoire de la solidarité d’urgence à Nantes

NOM REVUE /
COLLECTION :
Maison des Sciences de l'homme
PAGES :233

RESUME

Ce rapport rend compte d’une recherche entreprise pour mieux connaître les actions d’aide d’urgence (principalement dans la fourniture de nourriture et de vêtements), menées dans l’arrondissement des années trente à nos jours. Pour les auteurs, le choix d’une étude monographique diachronique permet à la fois de mieux saisir les logiques d’évolution des associations et les relations existant entre les problématiques d’une époque, et les motivations des bénévoles.

Le champ chronologique couvert peut être découpé en quatre périodes : les années trente (action essentiellement municipale), l’Occupation (place prépondérante du Secours National), l’après guerre (recomposition et déclin avec la disparition de diverses structures, et depuis les années 80 l’apparition à côté des institutions établies, (Saint-Vincent de Paul, Secours Populaire, Secours Catholique, de plusieurs associations humanitaires (Banques Alimentaires, Restos du Coeur, Association des démunis de Loire Atlantique).

La recherche examine ensuite les transformations concernant le profil des bénévoles de chacune des structures, l’organisation de l’indépendance des associations et les collaborations ponctuelles (très marginales) qu’elles ont développé, en particulier au travers de la Banque Alimentaire, le rôle du secteur privé.

Une attention particulière est accordée aux formes du don et aux modalités d’attribution des aides dont les critères ont tendance à s’objectiver, sous la pression de ce que les auteurs appellent un « ethos managérial », résultant de l’évolution du parcours professionnel des bénévoles.